Accueil

Bienvenue sur le site  « Les Amis de la Bibliothèque municipale George Sand - Semoy - Loiret »

Revoir :  Alain-Fournier    Bibliothèque municipale : ICI

Club Ado     
Club Lecture Adultes Réunion Asso  Balade contée

1er merc. 16h45

merc. 29 nov.18h30

jeudi  ..  à 19h

 

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Les Bisons du Coeur-Brisé - O-BRIEN Dan

Couverture Les Bisons du Coeur-BriséBuand Dan O'Brien s'installe dans le ranch de Broken Heart, il réalise son rêve : vivre au pied des Black Hills, les terres indiennes de Sitting Bull.
Mais les grandes plaines du Dakota ont subi le génocide indien et le massacre des bisons, elles sont stérilisées par l'agriculture et l'élevage bovin intensifs. Dan connaît la dure vie des cow-boys, ruinés par les emprunts et les fluctuations du marché.
Le coeur brisé de Broken Heart, c'est lui, ce fermier amoureux de la vie sauvage qui souffre

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Une odyssée américaine - HARRISON Jim

Couverture Une odyssée américaineCliff est à un tournant de sa vie.
Plaqué par sa femme à soixante-deux ans, il décide de tout quitter et de prendre la route, à la recherche d'un nouveau souffle. Bientôt rejoint par Marybelle, une ancienne étudiante avec qui il vit une liaison enflammée, il poursuit son chemin au gré des obsessions américaines. Célèbre à l'envi la beauté des femmes, le désir et l'ivresse quand bien même le festin touche à sa fin. Traverse le pays de part en part, attribuant à chaque État le nom d'une tribu indienne.
S'attire les foudres ou l'incompréhension de l'Amérique bien pensante dans un pays qui n'est plus à un massacre près. Son voyage, ponctué de rencontres extravagantes et cocasses, lui apportera-t-il pour autant la renaissance tant

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

Loin de la mer : A pied à travers les Grandes Plaines - BUSCHER Wolfgang

Couverture Loin de la mer : A pied à travers les Grandes PlainesMarcher en Amérique était impossible, m'avait-on assuré. Ils connaissaient tous l'Amérique, j'étais le seul à mal la connaître. Personne, vraiment personne ne marche en Amérique, même pas dans les villes. Si je m'y risquais, je deviendrais aussitôt un freak, un hors-la-loi, les shérifs me plaqueraient contre leur voiture, jambes écartées, les bras en croix, comme dans les films, avant de me jeter en prison. On me conseillait vivement une voiture, une moto, voire même un cheval. Je ne sais pas, disais-je, je préfère marcher. J'étais l'idiot d'Amérique. À rebours des voyageurs qui arpentent les Etats-Unis

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Trente ans et des poussières - McINERNEY Jay

Couverture Trente ans et des poussièresC'était à Manhattan, dans les années 80.
Corrine était courtière en Bourse ; Russell éditeur. Ils avaient trente ans et des poussières. Leurs amis les trouvaient beaux et spirituels.
Mais ...
Mais Corrine a voulu des enfants et Russell n'était pas prêt. Jeff s'est remis à prendre de la dope, Trina Cox est arrivée, et soudain, tout s'est mis à déraper. Ce n'est pas grave, ont-ils pensé. Juste une petite erreur de script.
Ils n'avaient oublié qu'une seule chose : dans la vie, on ne tourne pas une deuxième fois les scènes ratées. Le 18 octobre 1987, les golden boys se jetaient du haut des immeubles,

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Aucune Ressource trouvée.

Rien que du bonheur - COLWIN Laurie

Couverture Rien que du bonheurSur la route du retour, Max sentit la terreur l'envahir. La nuit surtout, mais parfois durant la journée, la crainte l'assaillait. C'était une peur tangible, il la sentait tout près de son cœur. Ce n'était pas une maladie (son dernier check-up annuel le lui avait confirmé), c'était la terreur. Il imaginait des catastrophes, surtout seul en voiture alors que sa famille était en plein ciel. Il pensait à l'avion suspendu au milieu de l'espace. [...] Il pensait à Olivia et aux dizaines de mariages qui avaient échoué autour d'eux : si Olivia le quittait, si elle cessait de l'aimer, si elle tombait malade. Toutes ces redoutables possibilités agressaient la coquille dans laquelle il vivait et mettait son bonheur en

Notre avis : 6 / 10 (1 note)