Crénom, Baudelaire ! - TEULE Jean

Couverture Crénom, Baudelaire !

Si l'oeuvre éblouit, l'homme était détestable. Charles Baudelaire ne respectait rien, ne supportait aucune obligation envers qui que ce soit, déversait sur tous ceux qui l'approchaient les pires insanités. Drogué jusqu'à la moelle, dandy halluciné, il n'eut jamais d'autre ambition que de saisir cette beauté qui lui ravageait la tête et de la transmettre grâce à la poésie. Dans ses vers qu'il travaillait sans relâche, il a voulu réunir dans une même musique l'ignoble et le sublime. Il a écrit cent poèmes qu'il a jetés à la face de l'humanité. Cent fleurs du mal qui ont changé le destin de la poésie française.

Biographie de l'auteur

Jean Teulé, né en 1953, est un auteur français de romans et bandes dessinées, qui a également pratiqué le cinéma et la télévision.
Entre 1978 et 1989 il s'est consacré à la bande dessinée, qu'il élabore à partir de photographies retravaillées.
Parallèlement il s'est lancé dans la télévision dans "L'assiette anglaise" de Bernard Rapp et "Nulle part ailleurs" sur Canal+.
Ayant abandonné toute autre activité, il se consacre en 1990 à l’écriture. Il a publié, aux Éditions Julliard, "Rainbow pour Rimbaud" (1991), "L'Œil de Pâques" (1992), "Ballade pour un père oublié" (1995), "Darling" (1998), "Bord cadre" (1999), "Longues Peines", "Les Lois de la gravité", "Ô Verlaine?!" (2004), "Je, François Villon" (2006) (adapté en bande dessinée), "Le Magasin des suicides" (2007) (adapté en film d'animation par Francis Leconte en 2012), "Le Montespan" (2008) (adapté en bande dessinée), "Charly 9" (2011, adapté en bande dessinée avec Richard Guérineau), "Fleur de Tonnerre" (2013, adapté au cinéma en 2014), "Héloïse ouille !" (2015 - Prix Trop Virilo 2015), "Comme une respiration..." (2016).
En 2018, paraît « Entrez dans la danse ».
En mars 2019, avec la parution, toujours chez Julliard, de « Gare à Lou », il revient au style roman d'anticipation.
Plusieurs de ses romans ont été adaptés au théâtre : Les Lois de la gravité, Darling et Mangez-le si vous voulez.
À la ville, Jean Teulé est le compagnon de l'actrice Miou-Miou.

Date première édition: octobre 2020

Editeur: MIALET BARRAULT

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 5.50 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 20 novembre 2021



Michel G.
Appréciation de lecture
Crénom, Baudelaire !
Appréciation : 4 / 10
Commentaire #2 du : 01 février 2022
Quelle mouche a donc piqué Teulé ?
Si Baudelaire est le poète génial qu'il prétend, pourquoi le "casser" à loisir dans ce bouquin où "tout n'est que désordre, fureur, et obscénités" !
l'auteur use et abuse d'un style décontracté (presque "djeun") qui ne colle pas avec le sujet et ne parle que d'une partie -certes essentielle- de l'oeuvre de Baudelaire. Mais il a beaucoup d'imagination pour tartiner les dialogues de Baudelaire avec sa mère, son éditeur, sa maîtresse....
pomah
Appréciation de lecture
Crénom, Baudelaire !
Appréciation : 7 / 10
Commentaire #1 du : 05 décembre 2021
il fallait oser - livrer la face cachée du célèbre poète, qui au terme de sa vie atypique et trépidente, en tombant face contre terre et jusqu'à sa mort ne dira plus que : crénom ....

d'où le titre du petit roman de JEAN TEULé.

Drogué jusqu'à la moëlle, fou, délirant, vulgaire, obscène, obsédé sexuel, malhonnête , ne voulant vivre que dans le luxe, cette folie poétique qu'il tracera dans " Les fleurs du mal" par une centaines de poèmes.

on y croire RIMBAUD, VERLAINE.... mais l'auteur en version comique et tragique, nous livre les années de cette folie abyssale.

" oui, telle vous serez, ô la reine des grâces, après les derniers sacrements, quand vous irez sous l'herbe et les floraisons grasses, moisir parmi les ossements, alors ô ma beauté, dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés".

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :