D'or et de sang : La malédiction des Valois - HERMARY-VIEILLE Catherine

Couverture D'or et de sang : La malédiction des ValoisIls ont été les derniers rois de la Renaissance. Violents, cruels, dégénérés, soumis à la férule de Catherine de Médicis, mère abusive, régente ambitieuse, qui tiendra jusqu'au bout un pouvoir que ses fils étaient incapables d'assumer. François II, Charles IX, Henri III, le duc d'Anjou… tous disparaitront dans la fleur de l'âge, assassinés, emportés par la maladie ou la folie. Libre, rebelle, sensuelle, leur sœur Marguerite, « la perle des Valois », affiche une vie dissolue, collectionnant les amants. Elle acceptera pourtant de se plier à la raison d'Etat en épousant Henri de Navarre, le futur Henri IV. Femme fatale, la reine Margot domine l'extraordinaire roman de Catherine Hermary-Vieille qui nous plonge dans les fastes et les horreurs d'une cour de France hantée par les espions, les empoisonneurs et les spadassins, gouvernée par des fauves sanguinaires qui s'entredéchireront jusqu'à la mort de leur dynastie.

Biographie de l'auteur

Depuis Le Grand Vizir de la nuit (Prix Femina 1981), Catherine Hermary-Vieille, née en 1943, alterne biographies et romans : La Marquise des ombres, L'Infidèle (Grand Prix RTL), Un amour fou (Prix des Maisons de la Presse), La Bourbonnaise, Les Années Trianon, Merveilleuses, Le siècle de Dieu, etc.

.

Date première édition: septembre 2016

Editeur: Albin Michel

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Enregistré le: 07 août 2017



POMAH
Appréciation de lecture
D'or et de sang : La malédiction des Valois
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 13 août 2017
c'est l'histoire des trois derniers Valois , FRANÇOIS II, CHARLES IX, HENRI III et surtout leur sœur MARGUERITE, première épouse d’Henri DE NAVARRE qui deviendra HENRI IV. Plongée dans la violence, la cruauté, les "dégénérés", tous soumis à leur mère, CATHERINE DE MÉDICIS, ambitieuse, abusant de tous ses droits, et qui tiendra le pouvoir jusqu'au bout, ses enfants, tous incapables de gouverner.

MARGUERITE reste malgré tout l’héroïne, de ce superbe roman d'histoire, femme au corps jamais assouvi de ses multiples amants, dépensant sans compter tout l'argent du royaume.

Petit retour en arrière avec le massacre de LA SAINT BARTHÉLEMY, jalousies, déclarations de guerre, sur fond 'd’hypocrisie, des monstres sanguinaires, que l'auteure a fait revivre- tout en étant une page d'histoire, c'est aussi un roman très intéressant à parcourir car intelligemment documenté et sans prise d'opinion.

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :