Mamma Maria - GIULIANO Serena

Couverture Mamma Maria

"Ciao, Sofia, qu'est-ce que je te sers ? Comme d'habitude ? Et j'ajoute un cornetto, parce qu'il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria."
Je m'installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J'aime bien travailler au son des tasses qui s'entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j'ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et, surtout, mes partenaires de scopa.
Ici, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude ou écouter Celentano. Moi, je viens pour me persuader que j'ai bien fait de quitter Paris... et l'autre abruti.
Il fait quand même meilleur ici.
Et puis, on cherche aussi à profiter de la bonne humeur (ou non) de Maria, qui mène, comme une mamma, tout ce petit monde à la baguette. Bref, j'ai enfin retrouvé mon village paisible.
Enfin, paisible jusqu'au jour où..

Biographie de l'auteur

Serena Giuliano, née en 1982 en Italie, est blogueuse, pigiste et écrivaine. Elle arrive en France, en 1994. Serena a alors 12 ans et ne parle pas un mot de français. En trois mois, elle maîtrise la langue et se hisse au niveau de ses camarades de classe.
Après un BTS dans le domaine bancaire, elle se lance comme conseillère en image et crée un blog mode et beauté.
Mère de deux fils, elle crée son blog autour de la maternité, "Wonder mum", en 2013.
Après trois ouvrages "Wonder mum" (2014-2016), succès littéraire de l’année 2014, elle signe avec "Ciao Bella" (2019) son premier roman.
"Mamma Maria" (2020) remporte le prix Babelio 2020, dans la catégorie littérature française.
Serena Giuliano vit à Metz.

Date première édition: mars 2020

Editeur: Cherche Midi

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Enregistré le: 05 janvier 2021



Marie-Claire
Appréciation de lecture
Mamma Maria
Appréciation : 7 / 10
Commentaire #1 du : 06 janvier 2021
Il fait gris, il fait froid, l’ambiance est morose,partons en voyage .Pourquoi pas en Italie, au café de Maria ?
Installés en terrasse, plongeons-nous dans ce livre sympathique ,plein de rires,de cris, de chansons, ….ambiance typiquement italienne.
Bien sûr, c’est plein de bons sentiments, de clichés, ce n’est pas de la grande littérature. Tant pis. Ça se lit comme on sirote un Amalfitano, un moment d’apesanteur….
Ceci étant, on y parle aussi de racisme, de tolérance, on égratigne l’extrême droite…..

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :