Obscura - DESCOTT Régis

Couverture Obscura

10 AVRIL 1885. Dans une bastide d'Aix-en-Provence, la gendarmerie découvre une reconstitution macabre du Déjeuner sur l'herbe, le célèbre tableau de Manet, réalisée avec des cadavres. A Paris, le jeune Dr Corbel lutte chaque jour contre la syphilis et les maladies pulmonaires au chevet des laissés-pour-compte. Mais son destin va basculer avec l'apparition dans son cabinet de l'envoûtante Obscura, échappée de l'enfer des maisons closes, qu'un client avait fait poser quelques mois plus tôt telle Olympia, autre sulfureuse œuvre de Manet... Une fresque policière, autour d'un des tableaux les plus scandaleux de l'histoire. Mais surtout un formidable roman à climat qui nous plonge au cœur du XIXe siècle, des sommets de la société à ses bas-fonds, de l'exubérance de la nuit à la sérénité d'un atelier de peinture, des balbutiements de la médecine légale aux vertiges de la clinique du Dr Blanche, génial aliéniste et grand amateur de peinture. Car ne faut-il pas avoir perdu la raison pour considérer la mort comme une œuvre d'art?

Biographie de l'auteur

Après Pavillon 38 et Caïn & Adèle, Régis Descott remonte aux origines de la psychiatrie. Passionné par la peinture et la photographie, il envisage dans ce roman les rapports parfois étroits entre création artistique et folie.

Date première édition: janvier 2009

Editeur: Jean-Claude Lattès

Genre: Roman

Mots clés :

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

Enregistré le: 15 mars 2011



Pascale C
Appréciation de lecture
Obscura
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #2 du : 10 juin 2011
Dans le sud de la France puis en région parisienne, la police retrouve deux tableaux de Manet réalisés avec des cadavres. Un jeune médecin aidé d'un médecin aliéniste (ce sont les débuts de cette médecine) s'intéresse à ce meurtrier, depuis qu'il a rencontré une femme "Obscura" qui a servi de modèle à un tableau vivant et qui l'obsède.
Lorsque sa compagne, actrice de théâtre, est enlevée à son tour, il va tout faire pour la retrouver, jusqu'à se mettre en danger et peut-être...mourir.

Cet ouvrage qui comporte 400 pages installe les personnages dans les 200 premières puis dénoue l'intrigue dans les 200 dernières. Tout le monde peut être suspect.
On y découvre aussi la façon de soigner "les aliénés", une médecine qui en est à ses débuts.

Passionnant.
Dernière édition : 10 juin 2011, 16:47:55 par moderateur  
PatriciaB
Appréciation de lecture
Obscura
Appréciation : 8 / 10
Commentaire #1 du : 20 mars 2011
Formidable roman mêlant médecine, polar, l'amour de la peinture allant à la folie destructrice - on navigue dans le PARIS du 19é, de la bourgeoisie aux sordides maisons de prostitution, en passant par la misère humaine - on côtoie l'horreur des meurtres et la passion de MANET, le peintre. un style clair, propre, médical, artistique.

A CONSEILLER

Ecrire un avis de lecture

  • Les champs obligatoires sont marqués avec une *.

Si vous avez des difficultés à lire le code, cliquer sur le code lui-même pour en générer un nouveau.
Recopier le code de sécurité :