Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

Deux idées de bonheur - SEPULVEDA Luis

Couverture Deux idées de bonheurCe livre écrit à quatre mains par Luis Sepúlveda et Carlo Petrini est né d'une conversation entre deux hommes venus d'horizons et de pays différents. L'écrivain et le gastronome défenseur du Slow Food et du "manger local" se sont retrouvés pour un échange autour de l'idée de bonheur et de l'influence des politiques adoptées dans certains pays sur le plaisir personnel et collectif. Leurs expériences respectives leur ont appris que la vie est courte, bonne, et dépend d'un droit fondamental : le droit au bonheur. Celui-ci ne doit pas se confondre avec une sorte de droit naturel à devenir riche,

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

La goûteuse d'Hitler - POSTORINO Rosella

Couverture La goûteuse d'Hitler

Prix Campiello, Prix Pozzale Luigi Russo, Prix Rapallo , Prix Vigevano Lucio Mastronardi en 2018.

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisée à l'idée que l'on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s'exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l'étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l'hostilité des autres goûteuses. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c'est à la fois vouloir survivre et

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Je reste ici - BALZANO Marco

Couverture Je reste ici

Le roman bouleversant d'une famille en temps de guerre La vue saisissante d'un clocher d'église surgissant des eaux du lac artificiel Resia au Sud-Tyrol, a inspiré à Marco Balzano un roman puissant, se déroulant sur des décennies, avant et après l'immersion du village de Curon.
La narratrice, Trina, s'adresse à sa fille, Marica, dont elle est séparée depuis de nombreuses années, et lui raconte sa vie. Trina a dix-sept ans au début du texte, elle vit à Curon, village de montagne dans le Haut-Adige, avec ses parents. En 1923, ce territoire autrichien annexé par l'Italie à la suite de la Première Guerre mondiale, fait l'objet d'une italianisation forcée : la langue allemande, qu'on y parle, est bannie au profit de l'italien. Trina s'amourache d'Erich, employé de son père menuisier, un

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

La Maison aux miroirs - CABONI Cristina

Couverture La Maison aux miroirs

La maison aux miroirs, une grande villa de Positano, est le seul endroit où Milena, comédienne, se sent vraiment chez elle. C'est là qu'elle a grandi avec son grand-père Michele. Elle en connaît tous les recoins, à commencer par la majestueuse entrée ornée de glaces qui lui vaut son nom.
Mais un jour, pendant l'une de ses visites au vieil homme, des ouvriers retrouvent un squelette sur la propriété. La police ouvre aussitôt une enquête. Michele, malade, semble particulièrement bouleversé par cet événement. Au gré de ses délires surgit un nom : celui d'Eva, sa femme, disparue des années plus tôt.
En quête de réponses, Milena va tenter de percer le mystère qui entoure l'identité de la victime. Pourrait-elle être sa grand-mère,

Notre avis : 6.50 / 10 (1 note)

Mamma Maria - GIULIANO Serena

Couverture Mamma Maria

"Ciao, Sofia, qu'est-ce que je te sers ? Comme d'habitude ? Et j'ajoute un cornetto, parce qu'il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria."
Je m'installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J'aime bien travailler au son des tasses qui s'entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j'ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et,

Notre avis : 7 / 10 (2 notes)

Le Nom de la rose - ECO Umberto

Couverture Le Nom de la rose

Prix Medicis Etranger 1982 - En l’an de grâce et de disgrâce 1327, rien ne va plus dans la chrétienté. Des bandes d'hérétiques sillonnent les royaumes. Lorsque Guillaume de Baskerville, accompagné de son secrétaire, arrive dans le havre de sérénité et de neutralité qu'est l'abbaye située entre Provence et Ligurie – que tout l'Occident admire pour la science de ses moines et la richesse de sa bibliothèque –, il est aussitôt mis à contribution par l’abbé. La veille, un moine s’est jeté du haut des murailles. C’est le premier des assassinats qui seront scandés par les heures canoniales de la vie monastique. Crimes, stupre, vice, hérésie, tout va advenir en l’espace de sept

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Une saison douce - AGUS Milena

Couverture Une saison douce

Dans un petit pays à l'intérieur des terres sardes, le Campidanese, rendu à la monoculture d'artichaut et aux mauvaises herbes, la vie des habitants se déroule sans trop de secousses, à l'abri des murs gris ciment des maisons rénovées. Un pays « perdu », sans plus aucune vocation, comme échoué, oublié du monde qui l'entoure. Jusqu'à ce qu'arrivent « les envahisseurs » : une poignée de migrants venus de loin et de volontaires qui les accompagnent, censés s'installer dans le Rudere, une maison abandonnée ouverte à tous les vents. Tout le monde est déconcerté, paysans et envahisseurs : « Ce n'est pas le bon endroit », répète-t-on dans les deux camps - l'un s'effraie d'une telle nouveauté tombée du ciel, l'autre se sent catapulté dans ce « coin perdu » où les trains ne
Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Tous, sauf moi - MELANDRI Francesca

Couverture Tous, sauf moi

2010, Rome. Ilaria, la quarantaine, trouve sur le seuil de sa porte un jeune Ethiopien qui dit être à la recherche de son grand-père, Attilio Profeti. Or c'est le père d'Ilaria. A quatre-vingt-quinze ans, le patriarche de la famille Profeti est un homme à qui la chance a toujours souri : deux mariages, quatre enfants, une réussite sociale éclatante. Troublée par sa rencontre avec ce migrant qui déclare être son neveu, Ilaria commence à creuser dans le passé de son père. A travers l'enquête d'Ilaria qui découvre un à un les secrets sur la jeunesse de son père, Francesca Melandri met en lumière tout un pan occulté de l'histoire italienne : la conquête et la colonisation de l'Ethiopie par les chemises noires de Mussolini, de 1936 à 1941 - la violence, les massacres, le sort tragique des populations et, parfois, les liens qu'elles tissent avec certains colons

Notre avis : aucune note

Affichage des avis de lecture 1 à 8 | Page 1 de 1

1