Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

Chanson douce - SLIMANI Leila

Couverture Chanson doucePrix Goncourt 2016 - Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Notre avis : 7.50 / 10 (4 notes)

La controverse des temps - BENCHEMSI Rajae

Couverture La controverse des temps

La controverse des temps. Dès leur première rencontre, lors d'une soirée casablancaise huppée, un charme puissant s'empare de Houda et d'llyas. L'attirance est réciproque entre la brillante intellectuelle qui vient d'achever sa thèse de philosophie à Paris et le maître soufi, intime de la mystique arabe et de la pensée islamique. Dans ce lien naissant, tendu jusqu'à la douleur, tout les oppose : laïcité et engagement religieux, désir charnel et spiritualité, tradition et

Notre avis : aucune note

Le mariage de plaisir - BEN JELLOUN Tahar

Couverture Le mariage de plaisir

Dans l'islam, il est permis à un homme qui part en voyage de contracter un mariage à durée déterminée pour ne pas être tenté de fréquenter les prostituées. On le nomme "mariage de plaisir".
C’est dans ces conditions qu’Amir, un commerçant prospère de Fès, épouse temporairement Nabou, une Peule de Dakar, où il vient s’approvisionner chaque année en marchandises. Mais voilà qu’Amir se découvre amoureux de Nabou et lui propose de la ramener à Fès avec lui. Nabou accepte, devient sa seconde épouse et donne bientôt naissance à des jumeaux. L’un blanc, l’autre noir. Elle doit affronter dès lors la terrible jalousie de la première épouse blanche et le racisme quotidien.

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

La nuit sacrée - BEN JELLOUN Tahar

Couverture La nuit sacrée

Prix Goncourt 1987 - Ahmed, la petite fille de L'Enfant de sable qui a été élevée comme un garçon, est désormais une vieille dame. Il lui a fallu attendre ses vingt ans avant que son père, la nuit de sa mort, ne la libère en la reconnaissant comme femme. Elle a fait depuis le douloureux apprentissage de la vie, bravant l'incompréhension d'une société rigide et le mépris de ses soeurs.

Notre avis : 6 / 10 (1 note)

Paroles d'honneur - SLIMANI Leila

Couverture Paroles d'honneur

Une BD-REPORTAGE sur la sexualité des femmes au Maroc. Rabat, été 2015.
Suite à la parution de son livre Dans le jardin de l’ogre, un roman cru et audacieux qui aborde la thématique de l’addiction sexuelle, Leila Slimani part à la rencontre de ses lectrices marocaines. Face à cette écrivaine franco-maghrébine décomplexée qui aborde la sexualité sans tabou, la parole se libère.
Au fil des pages, l’auteur recueille des témoignages intimes déchirants qui révèlent le malaise d’une société hypocrite dans laquelle la femme ne peut être que vierge ou épouse, et où tout ce qui est hors mariage est nié  : prostitution, concubinage, homosexualité. Le code pénal punit toute

Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Le Seigneur vous le rendra - BINEBINE Mahi

Couverture Le Seigneur vous le rendraUn bébé est empêché de grandir, un enfant est privé d’éducation, de liberté, il ne pourra devenir un individu capable de réfléchir et de se développer, d’agir en être libre. Surnommé « P’tit pain », il va traverser des années noires où, dans sa position passive de mendiant, il peut observer les agissements des adultes, leur violence, leur corruption. Tout est dit ici dans la litote, mettant en relief les beautés d'âmes apparemment détruites, les corps saccagés, les visages noyés dans l’alcool et la maladie. L’enfant grandit néanmoins grâce au miracle de la vie, toujours imprévisible, et se défait de ses liens que l’on pourrait nommer ignorance,

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Affichage des avis de lecture 1 à 6 | Page 1 de 1

1