Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

L'arbre anthropophage - RAHARIMANANA

Couverture L'arbre anthropophage

C'est en 1999, alors de passage à Madagascar, que Raharimanana éprouve la nécessité d'écrire un livre sur les lieux de son enfance. La pauvreté s'est accrue, les paysages autrefois si poétiques sont maintenant désolés, la mémoire semble s'être perdue dans une histoire réécrite par des vainqueurs. En décembre 2001, ont lieu les présidentielles et les événements qui s'ensuivent. L'auteur poursuit son récit pour répondre à cette question pourquoi les Malgaches sont-ils au bord de la guerre civile ? Quelques mois plus tard son père est

Notre avis : aucune note

Les chardons du Baragan - ISTRATI Panaït

Couverture Les chardons du Baragan

Les Chardons du Baragan (1928) Roman d'apprentissage mais aussi roman picaresque d'une étonnante puissance qui nous fait découvrir, à travers les yeux d'un enfant que la misère a voué à une vie vagabonde, la condition d'un petit peuple des campagnes de Roumanie à la veille de la sanglante révolte de 1907. Alliant lyrisme et réalisme, Panaït Istrati décrit magistralement un monde hanté par les traditions et les légendes, qu'un surcroit d'oppression fait basculer de la

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

La Couleur du lait - LEYSHON Nell

Couverture La Couleur du lait

En cette année 1831, Mary, une jeune fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible, en bref, une banale vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l’écriture... mais aussi obéissance, avilissement et humiliation. Finalement l’apprentissage prodigué ne lui

Notre avis : 0 / 10 (1 note)

Germinie Lacerteux - GONCOURT Edmond et Jules de

Couverture Germinie Lacerteux«Après une enfance paysanne, Germinie est placée à Paris dès quatorze ans chez un cabaretier, chez qui elle est violée par un autre domestique, Albert, qui la défendait contre les brimades des jeunes gens ; après quelques temps, elle entre au service d'une vieille fille pieuse, Mlle de Varandeuil, à laquelle elle s'attache rapidement et profondément. Mais elle tombe amoureuse d'un jeune homme dépravé, Jupillon, le fils de la crémière ; trop âgée pour lui plaire, elle tente de se l'attacher en lui consacrant toutes ses économies, et va jusqu'à voler pour lui lorsqu'il s'agit de le faire échapper au tirage au sort de la conscription. Abandonnée par son amant, elle se réfugie dans l'alcool et la débauche, et finit par mourir des suites d'une pleurésie, contractée après une nuit

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Un paquebot dans les arbres - GOBY Valentine

Couverture Un paquebot dans les arbres

Couverture Un paquebot dans les arbresÀ la fin des années 1950, Mathilde, adolescente, voit partir son père puis sa mère pour le sanatorium d'Aincourt. Commerçants, ils tenaient le café de La Roche-Guyon. Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant laisse alors ses deux plus jeunes enfants dans la misère. Car à l'aube des années 1960, la Sécurité sociale ne protège que les salariés et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui, par insouciance, méconnaissance ou dénuement ne sont pas soignés à temps. Petite mère courage, Mathilde va se battre pour sortir ceux qu'elle aime

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

La petite balle lancée par un nain - CHO Sehui

Couverture La petite balle lancée par un nain

Prix Dong-in 1979. Expulsée de son taudis, une famille de Seoul lutte pour survivre. Le père - un nain - bascule peu à peu dans la démence. Les fils cherchent en vain du travail, la soeur cadette se sacrifie pour récupérer le droit à un logement... Mêlant les voix des trois enfants, évitant le piège du misérabilisme, Cho Sehui dépeint avec force et pudeur la déchéance de ces exclus. D'une écriture saisissante de vérité, son récit nous projette au coeur d'une Corée du Sud asphyxiée par son miracle économique, où la folie devient l'emblème d'un univers empreint de désespoir.

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Quand le diable sortit de la salle de bain - DIVRY Sophie

Couverture Quand le diable sortit de la salle de bainCouverture appartenant aux Amis de la Bibli SEMOY

A Lyon, une trentenaire, Sophie, chômeuse en fin de droits, souvent affamée est soucieuse d'écrire son livre. Avec fracas et drôlerie, ce roman nous entraîne dans les turpitudes de la vie d'une jeune femme qui subit son isolement, et soulève la question de la place du chômeur dans notre société.
Tour à tour caustique et désopilante, l'auteure ne laisse rien passer à ses personnages pour faire une critique décapante et cocasse des besoins de chacun pour se fondre et se valoriser dans la société, la famille et le travail.
Après la mélancolie de La condition pavillonnaire, Sophie Divry revient avec un roman improvisé, interruptif, rigolo,

Notre avis : 5 / 10 (1 note)

Tableau d'honneur - ANDREU Guillemette

Couverture Tableau d'honneur

" La guerre a fait des ravages dans les rangs. Les monuments aux morts de la région en témoignent. Invraisemblable saignée d'hommes dans la force de l'âge. La petite Lise lit l'effondrement de la natalité dans les rangs clairsemés des communiantes... Femmes vêtues de noir, orphelins à, ne plus savoir qu'en faire, c'est un voile de deuil qui recouvre le pays. Les consolations à cette tristesse ? Peu. La recherche d'une amitié sincère, d'une parole tendre, d'un adulte compréhensif. Et puis, dans cette grisaille entretenue par la misère et le chagrin, l'éblouissement de la lecture. Et pas n'importe laquelle. Les Misérables, le livre compassionnel. Mais cela suffit parfois pour avancer dans la vie. Soudain on n'est plus seul. On est des

Mots clés : , ,
Notre avis : 7 / 10 (2 notes)

Tropique de la violence - APPANAH Nathacha

Couverture Tropique de la violence

Il y a une immigration constante et tragique dont la presse française ne parle pas. Elle se déroule dans un coin de France oublié de tous, cette ancienne île aux parfums devenue peu à peu un lieu cauchemardesque : Mayotte. C'est là que Nathacha Appanah situe son roman : l'histoire de Moïse, enfant de migrant rejeté par sa mère parce que ses yeux vairons sont signe de malheur. Recueilli et élevé avec amour par Marie, une infirmière, Moïse se révolte quand il apprend la vérité sur ses origines et décroche de l'école. A la mort brutale de Marie, il tombe sous la coupe de Bruce et de sa bande de voyous, issus du ghetto de Mayotte. Il a 15 ans, se drogue, vole et se bat. Humilié, violé par Bruce, il le tue. Pour échapper à

Notre avis : 6 / 10 (2 notes)

Voyage au bout de la nuit - CELINE Louis-Ferdinand

Couverture Voyage au bout de la nuit

Prix Renaudot 1932 - Récit à la première personne dans lequel le personnage principal, Bardamu, raconte son expérience de la Première Guerre mondiale, du colonialisme en Afrique, des États-Unis de l'entre-deux guerres, et de la condition sociale en général.

Bardamu a vu la Grande Guerre et l'ineptie meurtrière de ses supérieurs dans les tranchées. C'est la fin de son innocence. C'est aussi le point de départ de sa descente sans retour. Ce long récit est une dénonciation des horreurs de la guerre, dont le pessimisme imprègne tout le récit. Il part ensuite pour l'Afrique, où le colonialisme est le purgatoire des Européens sans destinée. Pour lui c'est même l'Enfer,

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Affichage des avis de lecture 1 à 10 | Page 1 de 1

1