Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

A mon père, mon repère - HUSSAIN Fawaz

Couverture A mon père, mon repère

À l’heure où beaucoup de rapports sociaux impliquent la distance, le narrateur, confiné dans son appartement de la périphérie de Paris, se confie à son père.
C’est par la magie du langage qu’il le retrouve à des milliers de kilomètres, en Mésopotamie syrienne, sur les terres kurdes, là où ils ont leurs racines de sang et de résilience.
Il partage avec lui son quotidien d’une année délétère et découvre en échange qu’il a encore tant de choses à apprendre de ce père, comme la sagesse et la sérénité.

Notre avis : 7 / 10 (1 note)

Don Quichotte sur le Yangtse - BI Feiyu

Couverture Don Quichotte sur le YangtseC'est un livre qui remonte aux sources d'une enfance chinoise, lorsque l'auteur habitait une maison de briques et de paille, dans un village comme un îlot perdu au milieu d'une immense plaine. "Et pas un minuscule fragment de cette vaste étendue n'échappait au travail acharné de nos corps."
C'est un livre de sensations intenses, précises, les images et les scènes ressuscitées d'un monde agricole où les hommes sont patients comme l'eau, résistants comme une racine, où la faim est obsédante, et de toute façon "penser à autre chose était dangereux".
Sa langue d'apparence si simple possède une puissance d'évocation singulière. Chaque mot y est dense comme un caillou qui pense, pèse le poids

Notre avis : 9 / 10 (1 note)

L'herbe des nuits - MODIANO Patrick

Couverture L'herbe des nuits

« Jean… Qu’est-ce que tu dirais si j’avais fait quelque chose de grave ? » J’avoue que cette question ne m’avait pas alarmé. Peut-être à cause du ton détaché qu’elle avait pris, comme on cite les paroles d’une chanson ou les vers d’un poème.
Et à cause de ce : « Jean… Qu’est ce que tu dirais… » c’était justement un vers qui m’était revenu à la mémoire : « … Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre ? » « Qu’est-ce que tu dirais si j’avais tué quelqu’un ? » J’ai cru qu’elle plaisantait ou qu’elle m’avait posé cette question à cause des romans policiers qu’elle avait l’habitude de lire.
C' était d’ailleurs sa seule lecture. Peut-être que dans l’un de ces romans une femme posait la même question à son fiancé. « Ce que je dirais ? Rien ».
Mêlé de près à une affaire

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Journal d'un amour perdu - SCHMITT Éric-Emmanuel

Couverture Journal d'un amour perdu

« Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine. »

Pendant deux ans, Eric-Emmanuel Schmitt tente d'apprivoiser l'inacceptable : la disparition de la femme qui l'a mis au monde. Ces pages racontent son « devoir de bonheur » : une longue lutte, acharnée et difficile, contre le chagrin. Demeurer inconsolable trahirait sa mère, tant cette femme lumineuse et tendre lui a donné le goût de la vie, la passion des arts, le sens de l'humour, le culte de la joie.

Ce texte explore le présent d'une détresse tout autant que le passé

Notre avis : aucune note

Pourquoi tu danses quand tu marches ? - WABERI Abdourahman

Couverture Pourquoi tu danses quand tu marches ?

Un matin, sur le chemin de l’école maternelle, à Paris, une petite fille interroge son père : « Dis papa, pourquoi tu danses quand tu marches ? ». La question est innocente et grave. Pourquoi son père boite-t-il, pourquoi ne fait-il pas de vélo, de trottinette… ? Le père ne peut pas se dérober. Il faut raconter ce qui est arrivé à sa jambe, réveiller les souvenirs, retourner à Djibouti, au quartier du Château d’eau, au pays de l’enfance. Dans ce pays de lumière et de poussière, où la maladie, les fièvres d’abord puis cette jambe qui ne voulait plus tenir, l’ont rendu différent, unique. Il était le « gringalet » et « l’avorton » mais aussi le meilleur élève de
Notre avis : 8.50 / 10 (2 notes)

Les recettes de la vie - DURAND Jacky

Couverture Les recettes de la vieHenri est le Chef dévoué du Relais fleuri, un bistrot traditionnel qui régale ses clients de plats généreux. Sous les yeux subjugués de son fils Julien, il élabore des recettes que sa femme consigne dans un cahier. Mais un jour, celle-ci quitte la maison sans explication. Henri décrète alors que jamais Julien ne deviendra cuisinier. En cachette, le jeune homme poursuit son rêve et dans sa quête, il lui faudra démêler les secrets de famille et comprendre pourquoi Henri a laissé partir sa femme sans un mot..

Notre avis : 7 / 10 (2 notes)

Toute une vie et un soir - GRIFFIN Anne

Couverture Toute une vie et un soir

Dans une bourgade du comté de Meath, Maurice Hannigan, un vieux fermier, s’installe au bar du Rainsford House Hotel. Il est seul, comme toujours – sauf que, ce soir, rien n’est pareil : Maurice, à sa manière, est enfin prêt à raconter son histoire. Il est là pour se souvenir – de tout ce qu’il a été et de tout ce qu’il ne sera plus. Au fil de la soirée, il veut porter cinq toasts aux cinq personnes qui ont le plus compté pour lui. Il lève son verre à son grand frère Tony, à l’innocente Noreen, sa belle-soeur un peu timbrée, à la petite Molly, son premier enfant trop tôt disparu, au talent de son fils journaliste qui mène sa vie aux États-Unis, et enfin à la modestie de Sadie, sa femme tant aimée, partie deux ans plus tôt. Au fil de ces hommages, c’est toute une vie qui se
Notre avis : 9 / 10 (1 note)

Affichage des avis de lecture 1 à 7 | Page 1 de 1

1