Avis de lecture » Les livres par mot-clé » Résultats

À la ligne: Feuillets d'usine - PONTHUS Joseph

Couverture À la ligne: Feuillets d'usineA la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. C'est l'histoire d'un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c'est qu'il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d'Apollinaire et les chansons de Trenet. C'est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal,

Notre avis : 10 / 10 (1 note)

Charlotte - FOENKINOS David

Couverture CharlotteCe roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une oeuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : "C'est toute ma vie." Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

Biographie de l'auteur

Notre avis : 8.33 / 10 (3 notes)

La Couleur du lait - LEYSHON Nell

Couverture La Couleur du lait

En cette année 1831, Mary, une jeune fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible, en bref, une banale vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l’écriture... mais aussi obéissance, avilissement et humiliation. Finalement l’apprentissage prodigué ne lui

Notre avis : 0 / 10 (1 note)

L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir - MONTERO Rosa

Couverture L'idée ridicule de ne plus jamais te revoirChargée d'écrire une préface pour l'extraordinaire journal que Marie Curie a tenu après la mort de Pierre Curie, Rosa Montera s'est vue prise dans un tourbillon de mots. Au fil de son récit du parcours extraordinaire et largement méconnu de cette femme hors normes, elle construit un livre à mi-chemin entre les souvenirs personnels et la mémoire collective, entre l'analyse de notre époque et l'évocation intime. Elle nous parle du dépassement de la douleur, de la perte de l'homme aimé qu'elle vient elle-même de vivre, du deuil, de la reconstruction de soi, des relations entre les hommes et les femmes, de la splendeur du sexe, de la bonne mort et de la belle vie, de la science et de l'ignorance,

Notre avis : 8.33 / 10 (3 notes)

Les papiers de Puttermesser - OZICK Cynthia

Couverture Les papiers de PuttermesserRuth Puttermesser est une fonctionnaire américaine, placardisée par sa hiérarchie. Pour laver son humiliation, elle crée un golem et, avec son aide, conquiert la mairie de New York. Sa carrière sera de courte durée... et plus dure sera la chute. Mais voici que Puttermesser tombe amoureuse d'un faussaire, ce qui n'est guère surprenant - ne se prend-elle pas elle-même pour George Eliot ? De nouveau, la désillusion succède à l'illusion. Et si Puttermesser se fait un sang d'encre, c'est qu'elle n'est peut-être rien d'autre qu'une créature de papier pour qui seul existe l'imprimé. Entre Kafka et Cervantès, le roman victorien et l'imaginaire juif, Cynthia Ozick invente une mythologie moderne à

Notre avis : 5 / 10 (1 note)

Repas de morts - BORTNIKOV Dmitri

Couverture Repas de mortsDans un univers onirique et mystérieux, père, mère, et grands-parents reviennent d’entre les morts, au gré des souvenirs du narrateur. J'ai rien à faire là.

Biographie de l'auteur

Dmitri Bortnikov est un écrivain russe, né en 1968 à Samara. Il a entamé des études de lettres qu’il a dû arrêter pour faire son service militaire. Il a été tour à tour cuisinier, aide-soignant, professeur de danse. Son premier roman "Le syndrome de Fritz" (2002) a obtenu le Booker Prize russe en 2002 ainsi que le prix National best-seller la même année. "Svinob?urg" (Amphora, Saint-Pétersbourg, 2003),

Notre avis : 8 / 10 (1 note)

Verre cassé - MABANCKOU Alain

Couverture Verre cassé

L'histoire " très horrifique " du Crédit a voyagé, un bar congolais des plus crasseux, nous est ici contée par l'un de ses clients les plus assidus, Verre Cassé, à qui le patron a confié le soin

Notre avis : 8 / 10 (2 notes)

Affichage des avis de lecture 1 à 7 | Page 1 de 1

1